Les critères de beauté actuels tendent à désigner un sourire éclatant et des dents parfaitement blanche comme essentiels. En effet, des tâches ou un émail dentaire jaune peut être très complexant au quotidien. Et vous bloquer dans vos rapports aux autres.

En réalité, il n’est pas très compliqué de garder ses dents blanches. Cela passe évidemment par une bonne hygiène bucco dentaire. Mais aussi et surtout par une hygiène de vie saine (en évitant de fumer ou en se lavant les dents après avoir consommé certains aliments tachants. Mais certaines maladies ou la prise de traitements médicamenteux peuvent jaunir l’émail de vos dents. Dans ce cas, un blanchiment des dents peut être une solution.

Cette technique, qui peut être réalisée à domicile (grâce à des recettes naturelles ou après avoir acheté un kit spécifique) ou chez le dentiste, vous permettra de retrouver un sourire plus éclatant. Découvrez les différentes techniques qui peuvent être réalisé dans un cabinet dentaire. Et combien coûte une telle intervention.

Comment fonctionne le blanchiment des dents ?

Un blanchiment des dents dentiste sera réalisé à l’aide d’un agent blanchissant. Ce dernier va agir directement sur la surface de votre dent (c’est ce que l’on appelle l’émail). Mais aussi sur la dentine (qui se trouve sous l’émail). Par contre, le produit ne sera jamais assez puissant pour atteindre la pulpe (la partie interne de la dent).

Comment avoir des dents moins jaunes ?

Votre dentiste utilisera normalement l’un des produits suivants :

  • du peroxyde d’hydrogène (ou eau oxygénée) ;
  • du peroxyde d’urée ;
  • le péroxyde de carbamide.

Le peroxyde est en effet le seule agent capable de s’attaquer aux molécules de couleur foncée qui se sont accumulées sur l’émail et la dentine de vos dents. Il va concrètement briser les tâches (vos dents ayant une surface poreuse) grâce à sa teneur en oxygène. C’est précisément cette réaction chimique qui va éclaircir vos dents, généralement d’une ou plusieurs teintes.

Pourquoi passer par un dentiste ?

S’il est possible de se blanchir les dents à la maison, alors quel est l’intérêt de passer par un dentiste. L’intervention d’un professionnel sera certes plus onéreuse, mais elle garantira un meilleur résultat. Et limitera les risques.

En effet, l’éclaircissement de l’émail de vos dents dépend directement de la concentration du produit que vous allez utiliser. Donc plus la concentration sera importante, plus l’éclaircissement sera efficace. Mais il ne faut cependant pas que l’agent blanchissant dépasse un certain pourcentage. Dans le cas contraire, cela pourrait être dangereux pour vos dents. Lui seul pourra également calculer la concentration nécessaire, et la durée du traitement (qui peut aller de 5 à 90 minutes), en fonction de l’état actuel de vos dents. Par exemple, si vos dents sont très jaunes, le produit devra poser plus longtemps.

D’ailleurs, et même si vous réalisez un blanchiment de vos dents à la maison, l’avis d’un dentiste au préalable sera toujours conseillé. Lui seul pourra vous assurer un résultat visible et durable.

Avant de vous blanchir les dents, un dentiste va en effet :

  • Réaliser un examen complet de votre bouche. Il peut également les détartrer afin que votre émail dentaire absorbe mieux le produit. Ce nettoyage de votre dentition, et notamment de la plaque et du tartre dentaire permettra à l’agent d’agir plus efficacement. Dans les cas de dyschromie, cela suffira parfois à retrouver une teinte plus blanches et à retirer les tâches. Vous n’aurez ensuite plus qu’à adopter une meilleure hygiène bucco-dentaire afin de conserver un sourire éclatant.
  • Vérifier la couleur actuelle de vos dents. Cette étape lui permettra de s’assurer qu’un blanchiment soit bel et bien efficace pour avoir des dents plus blanches.
  • S’assurer que vous n’ayez aucune contre-indications.
  • Evaluez votre couleur de référence afin de pouvoir mesurer les résultats après le blanchiment. Sans cette évaluation de départ, il ne pourra pas réellement mesurer ses effets et comparer votre dentition avant et après.

Quelles sont les différentes techniques que peut utiliser votre dentiste ?

Votre dentiste peut vous proposer différentes techniques pour réaliser un blanchiment de vos dents en cabinet. Voici les trois principales :

Combien coûte un blanchiment des dents dentiste ?

  • Le blanchiment au laser : cette technique réalisée uniquement en cabinet dentaire commence par étaler une crème de protection sur vos lèvres. Ensuite, votre dentiste placera un écarteur dans votre bouche afin qu’elle reste bien ouverte. Puis il protègera vos gencives, la muqueuse de votre bouche et la peau de votre visage. Il appliquera ensuite l’agent blanchissant directement sur votre dentition. La dernière étape consiste à diriger un faisceau laser projetant de la lumière directement su vos dents. Cette dernière va élargir les pores de votre émail, ce qui permettra au produit de mieux pénétrer. Les résultats seront visibles après quelques heures seulement.
  • Le blanchiment à la lampe dentaire : cette technique est assez proche de la précédente, sauf qu’elle utilise une lumière bleue et froide, et non un laser. Elle va permettre d’activer un gel que votre dentiste aura au préalable appliqué directement sur vos dents. On trouve également cette technique, moins invasive, dans les bars à sourire qui sont de plus en plus nombreux dans les grandes villes de France. La seule différence est qu’eux ne pourront pas utiliser du peroxyde d’hydrogène, dont le taux de concentration est trop fort et nécessite la supervision d’un professionnel de la santé.
  • Le blanchiment définitif : quelle que soit la technique employée, un blanchiment des dents ne sera que temporaire. On juge d’ailleurs qu’il faut le réaliser tous les deux ans, voir tous les ans si vous avez de réels problèmes de dentition. Pour garder des dents blanches définitivement, la seule solution est la pose de facettes dentaires. Elle sera conseillée par votre dentiste si vos dents ne sont pas jaunies, mais noircies. Des facettes vous permettront alors de retrouver un sourire homogène et éclatant.

Quels sont les effets secondaires et contre-indications ?

Si le blanchiment des dents dentiste ne présente pas de réels risques d’effets secondaires (contrairement à l’utilisation d’un kit maison), vous pouvez rencontrer un problème d’hypersensibilité. Votre dentiste doit en effet s’assurer que vous n’ayez pas de problèmes dentaires (comme des caries) qui pourrait rendre cette intervention douloureuse.

Si vous avez un problème d’étanchéité, le produit blanchissant risque également de pénétrer la pulpe dentaire, ce qui pourrait provoquer une pulpite très douloureuse. Et même des dommages irréversibles.

Votre dentiste va également s’assurer que vous ne souffriez pas de maladies parodontales (au niveau des gencives). Ce qui vous exposerait également à un risque d’hypersensibilité. Dans ce cas, il n’aura pas d’autre choix que de suspendre le traitement.

Autre mesure de précaution nécessaire lorsque vous réalisez un blanchiment des dents chez le dentiste : la pose d’une gouttière sur mesure. Elle permettra d’éviter que l’agent blanchissant ne se dépose sur vos gencives. Ce qui peut provoquer une sensation de brûlure très douloureuse.

Hypersensibilité et contre-indications

Si vous êtes très sensible des dents, vous devez absolument prévenir votre dentiste. Il n’arrêtera pas nécessairement le traitement, mais peut l’adapter. Notamment en vous faisant porter une gouttière contenant l’agent blanchissant la nuit, pendant une période de 2 semaines.

Si vous ressentez une douleur importante pendant le blanchiment de vos dents, il pourra préconiser une alternance, ou diminuer le port de la gouttière. Dans tous les cas, et même si votre dentiste préfére arrêter définitivement le traitement, ce dernier ne présente aucun risque sérieux de toxicité.Quelles sont les meilleures techniques de blanchiment dentaire ?

Attention également aux contre-indications. En effet, un blanchiment des dents ne sera pas toujours possible selon votre situation. Il peut également refuser de le faire si ce traitement n’est tout simplement pas nécessaire. Ou dans le cas où les résultats risqueraient d’être décevant.

Il faut par exemple savoir qu’éclaircir une couronne en céramique est impossible. Si le problème vient d’une différence de couleur au niveau des collets (qui se trouve à la limite de vos gencives), les résultats d’un blanchiment ne seront également pas visibles. En cas d’usure (ayant provoquée des lésions), un comblement sera plus efficace. Votre dentiste pourra par exemple préconiser l’usage de composite de la couleur de votre émail dentaire.

L’éclaircissement est également plus efficace sur des dents qui ont jauni que sur celles tendant vers le marron ou le violet. Et si le problème de coloration vient d’un traitement médical à base de tétracycline, un blanchiment ne sera pas recommandé.

Combien coute un blanchiment des dents dentiste ?

Se faire blanchir les dents chez le dentiste représente un petit investissement. Le prix d’un blanchiment des dents oscille entre 500 et 1 800 euros, selon la ville dans laquelle vous habitez et la méthode utilisée. Le problème est également que cette intervention n’est pas prise en charge par la Sécurité Sociale. Par contre, certaines mutuelles de santé vous offriront d’en rembourser tout ou partie. Vous pouvez également opter pour un blanchiment en CHU. Cette astuce vous permettra de débourser moins de 500 euros, à condition que vous ne soyez pas gêné par la présence d’étudiants.

Si vous n’avez pas les moyens de faire appel à un dentiste, vous pouvez lire notre article sur les différentes techniques maison pour blanchir ses dents.