Chaque soin dentaire répond à une situation précise, permettant de traiter une douleur ou maladie dentaire. Au delà des soins conservateurs permettant d’éviter la formation d’infection au niveau de vos dents, il faut également mentionner les extractions ou dévitalisation de dents mortes, ainsi que leur remplacement par les différentes prothèses.

Avant de vous présenter les principaux soins dentaires auxquels vous pouvez avoir recours, mais aussi leur utilité et modalité, sachez qu’il ne faut pas attendre d’avoir mal avant de consulter votre dentiste. Une visite régulière (au moins une fois par an), vous permettra de réaliser les soins préventifs (comme le détartrage qui est le plus connu dans cette catégorie), afin d’éviter des maux plus graves, et une addition nettement plus salée.

Le bridge dentaire

Le bridge dentaire est certainement le type de prothèses dentaires le plus choisi en France (notamment en raison de son prix très accessible), bien qu’il reste moins connu que la couronne. Fixé sur deux dents voisines (les dents piliers qui doivent être au préalable dévitalisées ou taillées), il permet de remplacer une ou plusieurs dents manquantes de manière très discrète puisque sa teinte est très proche de celle de votre émail naturel.

Quel est l'utilité d'un bridge dentaire ?

Son principal inconvénient tient à la technique de pose et au simple fait de reposer sur deux dents qui, si elles sont en bonne santé, vont devoir être sacrifiées. Cette prothèse dentaire est également assez mal remboursée par la sécurité sociale, une seule partie de votre couronne dentaire étant prise en charge. Pour finir, la racine de votre dent manquante étant complètement retirée et l’os de votre gencive ayant tendance à se rétracter après la pose d’un bridge, cette technique ne permet pas réellement la pose d’un futur implant.

La pose se fera en plusieurs étapes, en commençant par traiter la dent manquante et taillant les deux piliers, puis en réalisant une empreinte afin de réaliser la prothèse. Pour finir, le troisième rendez-vous sera dédié à la pose en elle-même.

Les implants dentaires

La pose d’implants dentaires est certainement la technique la plus fiable pour remplacer une dent abimée, malade ou manquante. Il s’agit de racines dentaires artificielles, le plus souvent fabriquées en titane (un matériau qui ne présente aucun risque d’allergie), qui vont être implantées au niveau de l’os. Ce dernier va ensuite cicatriser et se souder autour de cette nouvelle racine, un phénomène qui prend naturellement deux à 6 mois. L’implant servira ensuite de support pour une prothèse (une couronne ou un bridge) et permettra de la stabiliser.

Les deux principaux avantages de cette technique sont qu’elle est pratiquement invisible (donc plus esthétique) et très durable, mais aussi qu’elle permet de conserver les dents voisines à celle manquante en parfaite santé. Les dents adjacentes saines ne sont pas abîmées.

La pose se fera encore une fois en plusieurs temps en commençant par un scanner pour apprécier le volume et l’os qui va recevoir l’implant. Une fois ces mesures prises, l’implant sera posé sous anesthésie locale. L’implant prendra généralement en deux ou trois mois, un laps de temps nécessaire avant la pose d’une couronne ou d’un bridge.

Tout ce qu’il faut savoir sur les implants dentaires ici.

Les prothèses dentaires

Les prothèses dentaires permettent de remplacer une ou plusieurs dents, et offrent également une protection pour celles qui seraient endommagées (suite à une carie ou une parodontite). C’est donc la solution toute trouvée pour retrouver une fonction masticatoire normale ou éviter un déplacement dentaire.

Il faut distinguer les prothèses amovibles partielles placées sur un châssis en métal et qui vont remplacer plusieurs dents en prenant appui sur vos gencives à l’aide de crochets (ce qui donnera un résultat plus stable) des prothèses amovibles complètes qui sera recommandée s’il ne vous reste plus aucune dent ou encore des solutions fixes, que vous ne pourrez plus retirer une fois fixées.

La première solution est nettement plus accessible financièrement, flexible puisqu’il s’agit d’une structure qui pourra accueillir de nouvelles dents, mais aussi stable puisque fixée sur des crochets. Par contre, vous allez devoir la retirer après avoir mangé et ce n’est pas la solution la plus esthétique qui soit en raison du manque de discrétion des crochets en métal.

Quelle que soit la prothèse dentaire que vous allez choisir, vous aurez généralement le choix entre différents matériaux (comme la céramique, par exemple, très proche de la couleur de l’émail dentaire naturel), un facteur qui aura une grande incidence sur son prix final. Sa pose nécessitera plusieurs rendez-vous avec votre dentiste pour poser les crochets, préparer la prothèse et la poser.

Les facettes dentaires

Les facettes dentaires sont recommandées aux personnes souhaitant changer la couleur ou la forme de leur dent. En plus d’être indolores et très faciles à poser, c’est une solution beaucoup plus abordable financièrement que des prothèses, pour un résultat tout aussi satisfaisant. Cette petite coque à la forme d’une tuile peut être en céramique ou en composite et recouvrir la facette visible de votre dent. Leur but étant uniquement esthétique, elles sont cependant réservées aux dents de devant.

Pourquoi opter pour des facettes dentaires ?

Les facettes sont donc essentiellement destinées aux personnes souhaitant retrouver des dents plus blanches lorsqu’un détartrage ou blanchissement n’est pas suffisant, ou en modifier la forme suite à une cassure, ou si elles sont trop courtes ou trop petites. Elles permettent également de mieux les aligner et donc finalement d’avoir un sourire plus esthétique.

La pose se fera en 2 ou 3 étapes (dont la radiographie et la pose) en fonction de la complexité de votre projet dentaire, puisque la pose de facettes peut demander plusieurs essais pour qu’elles soient parfaitement adéquates. La pose en elle-même ne durera pas plus de deux heures.

Plus d’info ici.

Le détartrage

Le détartrage est un soin dentaire assez classique qui permet de retirer tout le tartre qui a pu s’accumuler sur vos dents, principalement en raison d’une mauvaise hygiène bucco-dentaire. Il permet de diminuer les risques d’infections dentaires comme la gingivite ou la parodontite qui peuvent provoquer d’importantes douleurs et même la chute de vos dents. Le résultat est cependant aussi esthétique, puisqu’un bon détartrage vous permettra de retrouver des dents lisses, blanches et éclatantes. Attention cependant à ne pas le confondre avec un blanchiment des dents.

Comment se faire blanchir les dents ?

Pour retirer le tartre qui s’est accumulé sur vos dents, votre dentiste va commencer par vérifier la profondeur de vos poches gingivales avec une curette avant de les détartrer sur le dessus de la gencive avec une curette à nouveau ou des ultrasons. Ce traitement bénin, réalisé régulièrement, permettra d’augmenter la longévité de vos dents en repoussant les risques de carie, de déchaussement dentaire. Accessible financièrement, un détartrage ne devrait pas durer plus d’une demie-heure. Attention cependant aux dépassements d’honoraires.

Le dent sur pivot

La dent sur pivot  permet encore une fois de remplacer une dent très abimée ou une carie avancée. Cette technique réputée pour être confortable et durable consiste à poser une tige au niveau de votre canal dentaire avant d’y poser un bridge ou une couronne. Il faut cependant que la racine de votre dent soit encore en bonne santé, auquel cas vous devrez opter non pas pour une dent sur pivot mais un implant dentaire. Attention donc de ne pas a confondre avec un implant, la technique étant différente.

Vous aurez généralement le choix entre un pivot en mono-bloc (un moignon fixé dans le centre de la racine), ou en deux parties (qui consiste en une tige sur laquelle est fixée la couronne). C’est cette technique qui est privilégiée car plus confortable (notamment lorsque vous mangez) et plus facile à remplacer.

La pose d’une dent sur pivot commence par sa dévitalisation, puis votre dentiste va creuser au niveau de votre racine avant de l’obstruer en fixant une pâte. Il pourra ensuite poser la tige au niveau du canal dentaire, avant de placer une couronne ou un bridge. Pour la pose d’une dent sur pivot, il faut compter entre 130 et 300 euros, par canal.

Pour plus de détails, cliquez ici.

L’Inlay-core

L’inlay core, que l’on appelle également un faux moignon est une prothèse dentaire que va réaliser votre dentiste au niveau de la racine d’une dent abîmée et sur laquelle il pourra par la suite poser une couronne définitive. Ce moignon sera réalisé artificiellement et aura pour rôle de soutenir votre nouvelle dent de manière durable. Cette technique sera généralement recommandée si la dent sur laquelle vous devez poser votre couronne est complètement dévitalisée ou trop abimée et qu’elle risque donc se fracturer avec le temps.

Il existe plusieurs techniques de pose, dont la première est appelée indirecte. Votre dentiste va commencer par araser votre dent et préparer le moignon au niveau de la racine ou des racines (avec un tenon dédié pour chacune afin que la fixation soit la plus solide possible). C’est a technique à clavette. Une prothèse sera ensuite réalisée à partir d’une empreinte de votre dent avant de fixer l’inlay avec un ciment fluide.

Il peut également opter pour la méthode directe qui consistera à reconstituer directement le faux moignon à l’aide d’une résine calcinable qui pourra être modelée par le prothésiste avant d’être coulé en or ou dans un autre métal. Votre dentiste peut également choisir le zircone, un métal précieux et translucide qui ne présente presque aucun risque d’allergie et donc de rejet. Plus précise, la méthode directe nécessite moins d’étape intermédiaire et donne un rendu beaucoup plus naturel en s’ajustant parfaitement sur votre dent. Elle est de plus indolore, l’inlay étant posé sur une dent dévitalisée, et donc sans aucun nerf sensible.

Le seul véritable inconvénient reste son prix, beaucoup plus élevé que les autres en raison principalement du matériaux utilisé et le nombre de séances nécessaire pour traiter la dent abimée et la remplacer. La prise en charge de la sécurité sociale se fait de plus uniquement sur la base d’une opération classique, ce qui ne permet pas de couvrir la totalité des coups.

La couronne dentaire

Pour finir sur la présentation des différents soins dentaires, les couronnes dentaires sont certainement l’une des prothèses dentaires (partielles fixes) les plus utilisées pour recouvrir une dent abimée ou morte. Pour être possible, il faut cependant que la pulpe de la dent soit intacte et que l’on puisse la traiter par canal. Dans ce genre de situations, il ne sera pas possible d’y poser un plombage ou une facette, ce qui nécessitera de fixer à l’aide de ciment une sorte de capuchon qui recouvrira votre dent naturelle. Résultat, c’est un soin dentaire idéal pour corriger un défaut mineur comme une carie ou une dent cassée, ou même retrouver un sourire plus éclatant en uniformisant la couleur de votre dentition.

Comment se déroule la pose d'une couronne dentaire ?

Les couronnes sont appréciées pour le résultat naturel qu’elles permettent d’obtenir, mais aussi parce qu’elles permettent de retrouver une mastication presque normale (la dent étant cimentée au niveau de la racine). C’est certainement l’une des prothèses les plus stables. Vous pourrez choisir entre une couronne en céramo-céramique, un alliage de céramique et de métal ou de la résine composite. L’or est plus rarement utilisé, car trop visible. On la réserve donc pour les dents postérieures, car elle est malgré tout très résistante.

La pose d’une couronne se fait elle aussi en plusieurs étapes (au moins deux). Votre dentiste commencera par préparer votre dent à recevoir sa prothèse, le tout sous anesthésie locale. Il prendra également une empreinte de votre dent afin de créer un modèle en laboratoire qui s’agencera parfaitement sur votre dent naturelle. Une fois prête, elle sera poser puis fixer à l’aide de ciment, pour un résultat plus stable et donc beaucoup plus durable.

Plus d’information sur la couronne ici.