La rage de dent se caractérise par une douleur intense, qui peut avoir plusieurs causes. Dans tous les cas, il s’agit d’une urgence dentaire qui doit être prise au sérieux, si vous voulez éviter les complications. Traitements chez le dentiste, mais aussi astuces naturelles pour soulager la douleur, découvrez tout ce que vous devez savoir sur les meilleurs moyens de prévenir et soigner votre rage de dent.

Comment se manifeste la rage de dent ?

La première chose à connaître de la rage de dent sont les différents symptômes qui peuvent annoncer sa présence. Dans la plupart des cas, elle commencera à se manifester par une douleur sourde, mais qui sera supportable, avant de s’intensifier jusqu’à devenir insupportable.

Mais parfois, elle peut survenir de manière plus brutale, et suivra parfois même le rythme de battement de vos vaisseaux sanguins pour irradier tout votre visage. Dans ce cas, vous n’aurez pas d’autres choix que de consulter un dentiste, puisque les analgésiques, même les plus puissants, seront inefficaces.

Rage de dent : comment la soigner, la prévenir et en guérir avant qu'il ne soit trop tard.

Parmi les autres signes à surveiller si vous suspectez une rage de dent, pensez à observer la gencive de votre dent malade, qui aura tendance à se tuméfier et à la recouvrir en partie ou dans son intégralité. Si elle n’est pas traitée à temps, une rage de dent peut entrainer un gonflement qui peut aller jusqu’à doubler de volume et prendre l’ensemble de votre joue.

Quelles peuvent être les sources d’une rage de dent ?

Les symptômes de la rage de dent, mais également les traitements adéquats ne seront pas les mêmes en fonction de son origine. Il existe en effet plusieurs causes connues pouvant provoquer une rage de dent, et il est indispensable de les connaître pour la soigner au mieux. En voici les principales formes.

La pulpite

La pulpite est l’une des principales causes pouvant entrainer une rage de dent. Il s’agit d’un terme médical désignant une carie qui n’aurait pas été soignée, et qui aurait donc touché le nerf de votre dent malade en l’exposant à une infection bactérienne ou à une pression anormale, jusqu’à le mettre à vif.

Une carie non traitée peut également provoquer une dentine (qui se caractérisera par une sensibilité accrue aux températures chaudes et froides, ainsi qu’à une odeur désagréable dans la bouche). A son stade le plus avancé, votre carie peut provoquer un abcès dentaire, qui se manifestera par l’expulsion de pus et une infection pouvant se propager jusqu’à vos articulations et même d’autres organes.

Dans le cas de la pulpite, surveillez les symptômes suivants :

  • une forte sensibilité au chaud
  • une pulsation à l’intérieur de la dent
  • des difficultés à macher
  • une douleur plus intense en position allongée (que vous ne pourrez pas traiter avec des antalgiques).

Si vous observez l’un ou plusieurs de ces symptômes, il est bien sûr déconseillé de vous allonger (au risque d’intensifier votre rage de dent, et la douleur associée). Préférez vous installer le dos calé contre des oreillers et la tête bien à la verticale. Evitez également de consommer des aliments trop chauds ou trop froid, et mâchez du côté opposé à votre carie.

Vous pouvez également réaliser un bain de bouche, et prendre du paracétamol, deux solutions beaucoup plus efficaces que les antalgiques pour soulager la douleur due à une pulpite.

Il ne s’agit bien sûr que de mesures d’urgence, la première chose à faire étant de consulter rapidement votre dentiste, qui sera le seul à même de soigner votre carie et de soulager la douleur sur le long terme.

Une gangrène gazeuse

Une rage de dent peut également être provoquée par une gangrène gazeuse, soit la décomposition des matières organiques qui protègent la racine de votre dent. Cette décomposition entraine la production de gaz qui, ne parvenant pas à se libérer, exercent une pression sur votre dent et entraine une douleur lancinante. C’est d’ailleurs ces douleurs sourdes et constantes qui permettent de diagnostiquer une rage de dent provoquée par une gangrène gazeuse.

Peut-on soulager une rage de dent ?

Pour la soulager, il est conseillé de passer votre dent sous un jet d’eau froide ou d’utiliser des glaçons sur la dent qui vous fait mal. Avant bien sûr de consulter votre dentiste.

Un abcès dentaire

Suite logique de la pulpite, un abcès dentaire peut également entrainer une rage de dent en raison du pus accumulé dans la poche de votre gencive. S’il peut s’échapper de manière naturelle, une quantité trop importante annoncera toujours la présence d’un abcès et risque d’envahir les autres tissus voisins avant de se boucher, provoquant de graves complications. Vous remarquerez dans ce cas que votre joue sera gonflée par la poche de pus.

Avant de voir votre dentiste, vous pouvez résorber partiellement cette poche à l’aide d’une compresse d’eau salée, dont vous vous servirez pour masser délicatement la joue gonflée. Vous pouvez également la vider doucement (en ayant bien fait attention à vous laver les mains) depuis l’extérieur de votre joue, si et seulement si vous apercevez un petit point blanc.

Un bourrage (ou tassement) alimentaire

Une rage de dent peut également être provoquée par des aliments restés coincés entre vos dents. Dans ce cas précis, la douleur sera si forte qu’elle vous empêchera de dormir. Pour la traiter, vous pouvez utiliser un jet dentaire afin de déloger l’aliment en question, ou vous servir d’une brossette inter-dentaire.

Faites également attention à ne pas aggraver votre cas en bouchant un peu plus l’espace entre vos deux dents avec d’autres aliments (en utilisant une brosse à dent électrique). Si la douleur persiste, appelez immédiatement votre dentiste.

Les autres sources connues

S’il s’agit des principales causes pouvant entrainer une rage de dent, elle peut également être la cause :

  • d’un ulcère buccal, soit une petite plaie blanche et ronde, parfois cerclée de rouge et localisée au niveau de votre dent ou de la gencive d’où provient la douleur ;
  • d’une gingivite, qui est caractérisée par des gencives rouges et gonflées, qui ne protègeraient plus correctement votre dent et entrainerait donc l’usure du cément. Dans le pire des cas, elle peut dégénérer en dentine, et elle sera presque toujours la source de douleurs ;
  • d’une inflammation des tissus attachant votre dent aux maxillaires ;
  • d’une infection de vos dents de sagesse ;
  • d’une mauvaise utilisation des produits de blanchiment des dents.

Comment traiter une rage de dentes

Le premier réflexe à avoir si vous souffrez d’une rage de dent est bien évidemment de consulter votre dentiste, et ce même si les symptômes finissent par disparaître d’eux-mêmes. Car si vous ne ressentez plus de douleur, cela ne veut pas dire que le problème dentaire à l’origine de votre rage de dent est réglé. Et vous risquez donc des complications en ne le traitant pas à temps.

Vous savez par exemple qu’une carie peut entrainer un abcès, et le seul moyen de vous débarrasser complètement de votre rage de dent et de vous attaquer à sa cause. Et pour finir de convaincre les plus récalcitrants (car il n’est pas rare d’avoir peur de son dentiste), n’oubliez pas qu’une infection dentaire non traitée, et donc avancée, peut donner lieu à une inflammation de votre muscle cardiaque, ou même une infection du cerveau, et donc entrainer un décès.

Le seul cas où l’intervention d’un dentiste ne sera pas nécessaire est si votre rage de dent est provoquée par un tassement alimentaire. Dans ce cas, il vous suffira de retirer l’aliment coincé entre deux dents à l’aide d’un cure-dent ou d’un jet dentaire pour mettre fin à la douleur. Pour bien finir d’assainir votre dentition, il est également recommandé d’utiliser une brosse à dent électrique.

Mais dans les autres cas, une intervention médicale et plus poussée sera nécessaire. En cas de pulpite, et plus généralement si votre rage de dent est le fait d’une carie non traitée et à un stade trop avancée, vous devrez vous rendre chez un dentiste qui vous permettra de faire disparaître la douleur. Si elle n’est pas suffisamment profonde, il pourra l’obstruer à l’aide d’un pansement. Mais dans le ca où votre nerf dentaire ne serait plus protégé, il sera contraint de la reboucher à l’aide d’une fraise.

Autre cas de figure où l’intervention de votre dentiste sera indispensable, la nécrose pulpaire, qui même si elle peut être soulagée en utilisant un glaçon ou de l’eau froide, nécessite le creusement de la dent pour libérer la pression à l’origine de votre douleur.

Le prix d’un traitement

Le problème de la rage de dent est que les traitements peuvent vite devenir onéreux, en fonction du problème dentaire qui en est la cause. Dans la plupart des cas, votre dentiste commencera par nettoyer l’infection. Mais il devra dévitaliser votre dent et poser une couronne si le nerf est atteint, ce qui peut faire doubler votre facture et porter le coût total de vos soins dentaires à un montant oscillant entre 250 et 500 euros.

Prenez donc le temps de consulter les frais qui sont pris en charge par votre mutuelle avant de la choisir et vous pouvez même en changer après avoir été diagnostiqué en demandant à votre dentiste de ne vous facturer la dévitalisation et la pose de la couronne au second rendez-vous, lorsque vous serez plus efficacement couvert.

Comment soulager efficacement la douleur ?

Si vous n’avez pas la possibilité de voir votre dentiste dans les plus brefs délais, il existe heureusement plusieurs façons de soulager la douleur que provoquera une rage de dent. La première chose à faire est de commencer par brosser la dent qui vous fait mal, ou applique une couche de dentifrice pour dents sensible sur l’émail de votre dent abimés, afin d’éviter es sensations désagréables entraînées par les températures trop chaudes ou trop froides.

Vous pouvez également avoir recours aux antidouleurs à base de codéines (après avoir demandé conseil à votre dentiste ou votre pharmacien). Parmi les autres méthodes naturelles à votre disposition (et qui ne nécessiteront pas de prescription d’un médecin) :

Le clou de girofle

Il s’agit en effet d’une épice très connue pour ses propriétés anti-douleur et anti-bactérienne (en raison de sa composition de 60 à 90 % en eugénol, un puissant anti-inflammatoire). Même si le clou de girofle ne permettra pas de soulager votre carie, il s’agit d’un puissant anesthésiant naturel qui agira en le faisant bouillir dans de l’eau bouillante pendant 10 minutes pour vous en faire un bain de bouche. Vous pouvez également le croquer avec votre dent douloureuse et le mastiquer plusieurs minutes de trois à quatre fois par jour.

Comment soulager une rage de dent

Les bains de bouche

Les bains de bouche permettent également de soulager les gencives (sauf dans le cas de carie). Ils peuvent également vous aider à prévenir le développement des bactéries, et donc limiter les risques d’infection. Pour cela, il vous suffira d’en réaliser de 2 à 3 fois par jour avant de prendre rendez-vous chez votre dentiste. Attention cependant à ne pas l’utiliser trop régulièrement, ni de manière préventive, car ils finiront pas ne plus être efficaces après un certain temps (en rendant votre flore buccale plus résistante.

Les huiles essentielles

Les huiles naturelles sont une autre solution naturelle et très efficace pour soulager une rage de dent. La plus efficace sera naturellement celle de giroflier (en raison de ses propriétés anesthésiantes). Pour qu’elle agisse, déposez une goutte d’huile sur un coton-tige (ou le bout de votre doigt) avant de masser la dent et gencive douloureuse. Ne l’utilisez pas pendant plus d’une semaine, et évitez-la si vous êtes enceinte, que vous allaitez ou chez les enfants de moins de 6 ans.

Les analgésiques

Une des manières les plus efficaces de soulager la douleur causée par une rage de dent est de prendre des médicaments analgésiques. Vous avez le choix entre le paracétamol (un pour commencer, et deux si la douleur persiste). Attention si vous l’associez à de la codéine cependant, car l’association des deux peut entrainer des somnolences.

Dans tous les cas, évitez l’aspirine, qui a pour effet de fluidifier le sang et donc de provoquer des saignements qui peuvent aggraver la douleur, et la cause de votre rage de dent.

Les poches de glaçons

Les glaçons sont également un remède reconnu pour vous aider à soulager une douleur dentaire en l’empêchant de circuler. Il s’agit bien évidemment d’une méthode d’urgence pour agir sur une douleur inflammatoire avant de pouvoir consulter votre dentiste. Pour éviter tout autre risque d’infection, n’oubliez pas d’appliquer a glace après l’avoir placée dans un linge et massez délicatement votre joue.

Les traitements homéopathiques

Il existe également des solutions homéopathiques qui peuvent vous aider à lutter contre la douleur. Vous pouvez opter pour la névralgie (si votre rage de dent est liée à l’exposition d’un nerf de votre dent, l’hypercium 5 ou 7 CH en cas de gencives enflées, ou le Belladonna 5 ou 7 CH si vous souffrez d’un oedème. Dans tous les cas, il est recommandé de n’en prendre que 2 granules par jour (ou 5 gouttes sur un coton sur votre dent).

N’oubliez pas que ces traitements ne permettent que de soulager la douleur et ne vous épargnent pas de prendre rendez-vous (le plus rapidement possible) avec un dentiste.

Comment se manifeste une rage de dent ?

Mieux vaut prévenir que guérir

Par ce qu’il vaut toujours mieux prévenir que guérir, il est également possible d’éviter une rage de dent en faisant tout simplement plus attention à votre hygiène bucco-dentaire. N’oubliez pas de vous brosser les dents après chaque repas (et surtout le soir avant de vous coucher) afin d’éviter que les acides ne se forment. Surveillez également votre alimentation en évitant les boissons acides (comme les jus d’agrumes et les sodas).

Autre allié de taille : le fluor (que l’on retrouve notamment dans certains dentifrices) et qui permet de prévenir l’apparition de carie et vous permettra donc d’éviter la douleur insupportable d’une rage de dent.