Si après un contrôle dentaire, votre praticien vous annonce que votre dent est très endommagée, vous aurez certainement le réflexe de lui demander de vous l’extraire. Pourtant, il existe des alternatives innovantes qui vous permettront de conserver votre dent, tout en lui redonnant un aspect plus esthétique et en restaurant sa fonction masticatoire. Ce procédé très performant s’appelle l’Inlay. Attention car il peut être soit Inlay-Onlay, soit inlay-core (précédé par la pose d’un faux moignon).

Ces techniques sont encore peu connues des patients, qui ne pensent pas toujours à demander à leur dentiste s’il s’agit d’une bonne option dans leur cas. Nous vous présenterons donc dans cet article la spécificité de l’inlay-core et de l’inlay-onlay, les matériaux dans lesquels peuvent être fabriqués ces pièces prothétiques et comment elles sont posées.

Nous vous présenterons également les avantages et inconvénients de ces prothèses, les cas dans lesquels elles sont indiquées, mais aussi le prix de ce traitement et les possibilités de remboursement. A la fin de cet article, les techniques d’inlay-core et d’inlay-onlay n’auront plus aucun secret pour vous.

Présentation de l’inlay-core

On propose souvent aux patients la pose d’un inlay-core lorsque la dent est très endommagée, et même dévitalisée. Dans ce cas, il est impossible de poser de couronne, car le fragment de dent restant n’est pas assez solide. Il s’agit concrètement d’une pièce en métal (qui est fabriquée par un prothésiste à partir de l’empreinte de votre dent) sur laquelle sera posée plus tard une couronne dentaire.

Un inlay-core est composé de deux parties distinctes :

  • la première est un tenon en métal qui va être vissé dans la racine de votre dent afin d’apporter le soutien nécessaire à la structure de votre prothèse dentaire ;
  • la seconde est un moignon qui permettra de reconstruire une partie de votre couronne dentaire et sur laquelle sera fixée la couronne prothétique que va vous poser votre dentiste.

On parle également de dent sur pivot ou « faux moignon » pour désigner l’inlay-core, puisqu’il s’agira du support sur lequel sera posée la nouvelle partie visible de votre dent. Cette solution est de plus en plus proposée par les dentistes en raison de sa longévité, mais aussi de ses vertus esthétiques. Néanmoins, ce procédé a un prix, qui n’est pas toujours bien pris en charge par les mutuelles de santé.

Les cas dans lesquels il est préconisé

L’inlay-core est le plus souvent préconisé dans les cas où votre dent serait trop endommagée, à la suite par exemple :

  • d’une grave lésion, comme une dent cassée ou fracturée à la suite d’une maladie dentaire ou d’un choc ;
  • d’une carie qui peut avoir complètement minée et dévitalisée votre dent.

Dans ces deux cas, votre dent sera trop fragile pour soutenir une couronne, et l’inlay-core permettra alors d’apporter un soutien beaucoup plus stable à votre future prothèse. C’est notamment le cas si la racine est trop endommagée pour soutenir à elle seule votre couronne, ou si vous avez plusieurs dents abîmées et que la pose d’un bridge (qui repose sur des dents piliers) n’est pas une option.

Quelle est la différence avec l’inlay-onlay

Beaucoup de personnes confondent l’inlay core et l’inlay-onlay. Ces deux techniques sont très proches (outre leur nom) puisqu’elles permettent toutes les deux de remplacer une dent trop abimée ou cariée. Mais les procédés utilisés sont légèrement différent.

Quelle est la différence entre l'inlay core et l'inlay-onlay

Pour un inlay dentaire, c’est la partie interne de la dent qui va être traitée et reconstituée. Il s’agit d’une prothèse dentaire qui permet de remplacer la dent à combler. Réalisée par un prothésiste à partir d’amalgames en composites, il doit s’adapter parfaitement à la forme de votre dent et permet donc un résultat d’une très grande qualité (à la fois fonctionnelle et esthétique).

 

Pour l’onlay, c’est la partie visible de la dent qui va être remplacée. Il s’agit toujours dans ce cas d’une prothèse, mais elle va permettre de reconstruire la pointe et le sommet de votre dent cassée, et ainsi la réparer.

Quel est l’intérêt de l’inlay-core, et ses inconvénients

La méthode de l’inlay présente de nombreux avantages, notamment de :

  • redonner un aspect naturel à une dent très endommagée ;
  • corriger un mauvais positionnement (notamment une mauvaise occlusion) de vos dents afin de leur redonner
  • un meilleur point de contact et vous permettre de bien fermer votre mâchoire ;
  • traiter une dent piliers devant supporter un bridge (en ancrant beaucoup mieux cette dernière à l’aide d’une couronne artificielle) ;
  • conserver l’étanchéité au niveau de l’obturation des canaux ;
  • d’assurer la jonction entre la racine et la couronne de votre dent ;
  • de conserver une fonction masticatoire vigoureuse.

Les inlay-core sont également :

  • plus solides et plus qu’un amalgame ;
  • plus esthétiques qu’un plombage et évite qu’un reflet grisatre ne se forment sur votre prothèse dentaire (comme c’est le cas avec la céramique) ;
  • plus naturels puisque façonnés à partir de votre dent afin que votre dentition ne change pas d’aspect ;
  • plus discrets qu’un plombage pour soigner une dent ;
  • plus simples à mettre en place ;
  • moins invasifs puisqu’ils ne nécessitent pas de dévitaliser la dent (pour l’inlay-onlay) et peuvent être posés sur
  • une dent vivante (les inlay-core permettent de conserver l’intégralité de la dent naturelle) ;
  • moins chers qu’un implant dentaire classique ;

Le gros inconvénients de l’inlay-core et certainement le seul) est son prix très élevé. Car pour être de qualité, les matériaux utilisés sont très importants, et peuvent rapidement faire monter l’addition.

Les matériaux utilisés

Différents matériaux peuvent être utilisés dans la fabrication d’un inlay-onlay et notamment :

  • l’or : connu pour sa résistance et sa longévité (en général plus de 20 ans), ce n’est cependant pas la meilleure option puisque le résultat n’est pas très naturel ;
  • la céramique ; translucide et sans métaux (un bon point pour la biocompatibilité, l’inlay-core en céramique offre un résultat plus esthétique (avec une couleur naturelle et de a transparence) pour une durée de vie de 10 ans. C’est d’ailleurs le matériau le plus couramment utilisé pour remplacer une dent ;
  • la résine composite : elle offre un résultat naturel (proche de la couleur de vos dents), mais est moins durable que l’or ou la céramique ;
  • la zircone : de plus en plus utilisé par les dentistes, la zircone ne contient pas de métal (et est donc biocompatible), elle est aussi très résistante et a une couleur assez proche de celle des dents.

L’inlay-core sera quant à lui le plus souvent fabriqué à partir de métaux précieux. L’alliage nickel chrome n’est plus recommandé par les spécialistes car il s’use trop rapidement et peut provoquer des allergies chez de nombreux patients. Le faux moignon peut être coulé en céramique (pour éviter les problèmes de corrosion), mais aussi en zircone ou en amalgame d’argent durable.

Pourquoi poser un inlay-core?

Plus connue comme un plombage (en raison de sa teinte grisâtre), cette méthode est facile à poser et peu coûteuse. Elle est aussi plus durable, puisqu’elle tient généralement une vingtaine d’années. Elle présente néanmoins quelques risques, puisque composé de mercure, il peut se révéler toxique. Même si la quantité utilisée est minime comparée à la dose considérée comme toxique, son usage est déconseillé par l’OMS.

Présentation de la pose d’un inlay-core

Avant de vous faire poser un inlay-core, vous devrez commencer par passer :

  • un examen clinique (et notamment parodontal) ;
  • une radio pour bien identifier la position de la dent à remplacer.

La pose en tant que t’elle se déroulera ensuite en plusieurs étape (qui s’étaleront le plus souvent sur deux à trois visites chez votre dentiste).

Remplacer une dent avec un inlay core

Votre dentiste commencera par préparer la dent en la dévitalisant pour retirer la pulpe qui s’est accumulée dans le canal de la racine. Elle sera par la suite remplacée par un matériau dense et biocompatible. Puis il va tailler la partie supérieure et visible de la dent afin qu’elle puisse être recouverte par la couronne.

Il prendra ensuite l’empreinte pour le moignon et le canal radiculaire avant de la transmettre au prothésiste qui s’en servira comme modèle.

Votre dentiste va ensuite vérifier que l’inlay-core est bien adapté en la plaçant sur la dent qui va accueillir la couronne. Elle sera ensuite définitivement scellée avec un ciment biocompatible.

Dans le cas d’un inlay-onlay, la pose s’effectuera ainsi :

  • Votre dentiste va préparer la dent afin que le tissu restant soit parfaitement sain. Si vous avez une carie, elle sera par exemple soignée.
  • Il prendra ensuite une empreinte de votre dent.
  • Le prothésiste s’en servira pour préparer votre prothèse dentaire.
  • L’inlay sera fixé sur la dent naturelle avec un ciment spécial.

Prix et remboursement

Le prix de la pose d’un inlay-core ou d’un inlay-onlay va dépendre en grande partie des matériaux utilisés. Le devis peut en effet varier entre 200 et 500 euros par dent. L’autre problème de cette technique, comme pour de nombreux soins dentaires d’ailleurs, c’est qu’il est mal pris en charge par la sécurité sociale. C’est d’ailleurs ce qui explique que de nombreux français partent se faire soigner en Europe de l’Est (notamment en Hongrie), ou en Afrique du Nord (en Tunisie, par exemple).

Le remboursement se fera donc sur la base du tarif conventionnel de 11,81, 20,24 ou 28,68 €. Elle se limite donc à celle accordée à une obturation dentaire. Vous devrez payer le reste, car très peu de mutuelles de santé prendront en charge les inlays.

Malgré leur coût, les inlay-core restent un bon investissement, notamment parce qu’ils sont très durables (avec une durée de vie pouvant dépasser les 20 ans) et offrent un résultat esthétique non égalé par les autres prothèses dentaires. N’oubliez juste pas de demander un devis à votre dentiste, de vérifier avec votre mutuelle si elle ne peut pas vous apporter son aide, et de comparer le prix proposé par différents chirurgien dentiste afin d’éviter les mauvaises surprises.