Une enquête réalisée pour l’OMS par l’ADF (l’Association Dentaire Française) a récemment révélée que plus de 80 % des français âgés de 35 à 44 ans, ainsi que 50 % des adolescents étaient concernés par la gingivite. Un chiffre énorme qui s’explique par la nature de cette maladie des gencives, qui évolue assez lentement, mais très facilement. Et malgré les nombreuses campagnes réalisées pour prévenir les caries, les maladies parodontales comme la gingivite sont moins prise en compte, bien que tout aussi gênante pour ceux qui en souffrent au quotidien.

Dans les cas les plus avancés, la gingivite peut en effet entrainer des maladies plus graves, allant de la chute de vos dents à la destruction des os qui soutiennent vos gencives. Pourtant, cette maladie qui touche autant de français chaque année pourrait être évitée très simplement en changeant nos habitudes d’hygiène bucco-dentaire, mais aussi notre alimentation.

Pour prévenir la gingivite, mieux vaut en connaître les causes, les symptômes qui peuvent annoncer son apparition, ainsi que les traitements qui existent pour éviter qu’elle ne progresse. Voici tout ce que vous devez savoir sur la gingivite et les meilleures façons de la contrer.

Comment se manifeste la gingivite ?

La gingivite est un terme générique qui désigne en réalité une affection de la gencive qui peut connaître une évolution différente, selon les patients. Il existe en effet trois stades principaux de la gingivite, qu’il est utile de connaître pour cibler les bons traitements.

Le premier est bien évidemment la gingivite, qui se manifestera par un léger saignement lorsque vous vous brossez les dents ou utilisez un fil dentaire. Vous devriez également remarquer que vos gencives sont légèrement gonflées, et ont une teinte rougeâtre. Votre problème dentaire est à ce stade encore traitable, car les os et le tissu qui protègent et maintiennent vos dents ne sont pas encore touchés.

Comment traiter un mal de gencives ?

Le second stade de développement de la gingivite, est la parodontite, qui contrairement au premier, verra les os et les tissus de vos dents touchés de manière irréversible. Vous devriez remarquer à ce stade que des poches se sont formées au niveau de vos gencives, offrant un réceptacle tout trouvé pour les aliments et la plaque dentaire. Vous allez dans ce cas devoir subir un traitement qui peut être chirurgical (avec une intervention parodontale), qui ne vous prémunira pas de changer votre hygiène bucco-dentaire.

Le dernier stade de la gingivite est la parodontite avancée, durant lequel les tissus, les os mais aussi les fibres de votre dent seront complètement détruits. Leur principale fonction étant de maintenir vos dents à leur place, elle commenceront à bouger, et même à tomber. Vous risquez également de modifier l’occlusion de votre dent, ce qui nécessitera une intervention médicale si vous ne voulez pas qu’elle soit à tout jamais perdue.

Les différentes formes de gingivite

Au delà des différents stades de gingivite, il en existe également de différents types. Voici les principaux :

  • la gingivite hypertrophique qui est généralement provoquée par la prise de certains médicaments (comme les antiépileptiques) et provoquera un gonflement de votre gencive, qui peut aller jusqu’à la formation de protubérances qui peuvent vous déformer le visage ;
  • la gingivite hypertrophique localisée (ou gravidique) est elle dûe aux changements hormonaux que peuvent connaître les femmes enceintes ou ménopausées et provoquera une pseudotumeur (qui n’est généralement pas maligne) rougeâtre qui se formera sur plusieurs dents et aura également tendance à saigner ;
  • la gingivite ulcéro-nécrotique qui est souvent le symptôme d’une maladie plus grave ou d’un stress intense (suite à un traumatisme, par exemple). Pour cette forme de gingivite, vous devriez remarquer des saignements abondants et une douleur très forte.

Quelles en sont les différentes causes ?

La principale cause de la gingivite est la formation d’une plaque dentaire composée de bactéries, mais aussi de particules formées à partir des restes de vos aliments qui les alimentent. L’ajout de nouvelles bactéries et résidus au fil des jours va finir par s’accumuler pour former un dépôt de couleur blanche, la plaque dentaire.

C’est cette dernière, qui, si elle n’est pas éliminée quotidiennement par un brossage efficace de vos dents, risque de se durcir pour former du tartre, et donc du calcaire qui finira par attaquer vos tissus parodontaux en favorisant la prolifération des bactéries. Il sera alors trop tard pour vous en débarrasser en vous brossant les dents et seul un détartrage réalisé par votre dentiste sera efficace.

Pourquoi j'ai mal aux gencives ?

Attention car certaines personnes sont généralement plus sensibles à cette affection chronique de la gencive. De manière générale, elle touche par exemple plus les hommes que les femmes)Vous êtes donc plus exposé à la gingivite si vous correspondez aux profils suivants :

  • vous souffrez du diabète, du sida ou d’une leucémie (et vos défenses immunitaires sont donc plus faibles que la normale) ;
  • vous souffrez d’un déficit en vitamine C ou en vitamine B3
  • vous traversez la puberté (et prenez la pilule contraceptive)
  • vous êtes enceinte ou vous allaitez votre enfant
  • vous traversez la ménopause
  • vous fumez ;
  • vous souffrez d’une obstruction des couronnes dentaires ;
  • vous êtes allergiques à certains aliments
  • vous prenez un traitement médicamenteux chronique comme des antihypertenseurs, ou anticonvulsivants

Les flux hormonaux jouent donc beaucoup dans l’apparition et l’évolution d’une gingivite. Les femmes enceintes connaissent en effet des inflammations des gencives de manière régulière tout au long des neuf mois de grossesse. Il est donc conseillé d’être suivie par un dentiste, jusqu’à l’accouchement. Idem pour les femmes ménopausées, qui sont plus vulnérables aux gingivites desquamatives.

La protection externe de vos dents ne sera alors plus solide pour maintenir vos dents efficacement, les exposant à une chute, et à l’exposition de vos terminaisons nerveuses qui seront à l’origine de douleurs sourdes.

Quels sont les symptômes à surveiller ?

La meilleure façon de savoir si vous souffrez d’une gingivite est de surveiller l’apparition de ses symptômes. Le premier sera évidemment le gonflement de vos gencives, qui auront également tendance à prendre une couleur rouge vif. Vous devriez également saigner des dents, lorsque vous vous brossez les dents, ou en mangeant certains aliments. Un autre symptôme qui en dit long est une mauvaise haleine régulière.

Si vous souffrez d’une gingivo-stomatite herpétique, vos gencives devraient également prendre une couleur très vive et sera particulièrement douloureuse (contrairement aux autres types de cette maladie dentaire). Vous devriez également remarquer l’apparition de petits ulcères blancs et jaunes au niveau de vos gencives, mais aussi à l’intérieur de vos joues.

Le gros danger de la gingivite, qui explique d’ailleurs qu’elle soit encore mal soignée, est qu’avant d’atteindre un stade avancée, elle est le plus souvent indolore, ce qui complique considérablement son diagnostic par les patients. C’est pourquoi il est important de surveiller l’état de vos gencives de manière régulière (et si possible quotidienne) et d’en prendre autant soin que vous le faites avec vos dents.

Soigner une gingivite pour éviter les complications

Avant de nous intéresser aux différents traitements existants afin de soigner la gingivite, sachez qu’il est particulièrement important de vous tourner aussi vite que possible vers votre dentiste, si vous ne voulez pas que les choses dégénèrent. En effet, de nombreuses études ont démontré que l’infiltration des bactéries dans vos gencives pouvait entrainer la dissémination de ces dernières dans le reste de votre organisme et toucher d’autres organes, plus vulnérables, comme le cœur, le foie, et même le cerveau.

Une simple gingivite, et si les saignements sont trop fréquents ou persistent plusieurs jours, pourrait donc entrainer un diabète, une endocardite infectieuse, une maladie digestive, et même un cancer. Si ces cas sont plutôt rares, n’oubliez pas que si elle n’est pas traitée en temps et en heure, votre gingivite peut se transformer en parodontite, entrainant la destruction des tissus qui protègent vos dents, et parfois même leur chute.

Quels traitements pour la gingivite ?

La gingivite est également associée à certains troubles respiratoires si les bactéries formées au niveau de votre pâque dentaire migrent de votre bouche à vos poumons. Le risque est d’autant plus important si vous souffrez déjà d’une affection pulmonaire. La gingivite est également liée au diabète en augmentant votre taux de glycémie en raison de la prolifération des bactéries dans votre sang. Pour les femmes enceintes, qui sont plus sensibles à cette maladie dentaire, la gingivite peut également entrainer un accouchement prématuré, et un problème de poids chez le nourrisson.

Comment traiter la gingivite à temps ?

La première façon de traiter une gingivite est de réaliser un détartrage régulièrement (généralement de 2 à 4 fois par an, si vous souffrez d’une maladie chronique) et en adoptant une hygiène bucco-dentaire plus stricte. C’est en effet le seul moyen de vous débarrasser de la plaque dentaire qui s’est transformée en tartre et favorise la prolifération des bactéries autour de vos gencives.

Seul votre dentiste pourra réaliser ce soin de nettoyage approfondie, aussi bien au-dessus et en-dessous de votre gencive. Pour lutter contre l’inflammation, votre médremecin pourra également vous prescrire une pâte dentaire spécifique qui ciblera particulièrement vos gencives. L’utilisation d’un rince-bouche antibactérien sera parfois également nécessaire (notamment ceux à base de Chlorhexidine, en raison de ses propriétés anti-bactérienne.)

Cependant, si la maladie a trop évoluée, et qu’elle s’est transformée en parodontite, vous aurez besoin d’un nettoyage plus profond. Vous devrez dans ce cas subir un surfaçage radiculaire ainsi qu’une chirurgie dentaire (également appelée chirurgie parodontale) qui permettront d’aplanir les irrégularités sur les racines de vos dents et de prévenir la formation de plaque dentaire.

Votre chirurgien-dentiste devra ouvrir vos gencives pour atteindre les zones de votre bouche infectées par les bactéries et retirer les tissus et fibres endommagées. Cette opération nécessite l’ouverture des gencives pour pouvoir atteindre les zones infectées. Pour les cas les plus rares et les stades les plus avancés de la gingivite, vous devrez subir une greffe osseuse pour remplacer les os abîmées.

Le prix du traitement

Heureusement, la gingivite étant reconnue par la sécurité sociale comme une maladie, votre détartrage sera remboursé à hauteur de 70 %. Sachant qu’une telle intervention coûte 28,92 euros (son tarif conventionnel), elle vous sera remboursée à raison de 20,24 euros.

Comment soigner une gingivite ?

Faites cependant attention aux dépassements d’honoraires pratiquée par de nombreux dentistes. De plus, si votre gingivite est à un stade plus avancé, vous aurez certainement besoin de soins complémentaires. C’est pourquoi il est important de bien vérifier que ces derniers sont pris en compte par votre mutuelle, surtout si votre profil vous rend particulièrement sensible à des gingivites chroniques.

Mieux vaut prévenir que guérir

Pour éviter d’en arriver là, sachez qu’il est possible de prévenir la gingivite en adoptant une meilleure hygiène bucco-dentaire qui permettra d’éviter la formation d’une plaque dentaire, ou de traiter votre gingivite dès son apparition pour éviter qu’elle ne dégénère en parodontite.

La première chose à faire est donc de bien brosser vos dents après chaque repas pour éliminer la plus grande partie de la plaque (si et seulement si votre affection n’est pas encore trop avancée). Il est également recommandé d’utiliser un jet dentaire (ou hydropulseur) après chaque brossage afin d’éliminer les restes de tartre et de calcaires, aux endroits que votre brosse à dents ne pourra pas atteindre. Si vous souffrez régulièrement de gingivite, c’est un investissement indispensable, qui peut être associé à l’utilisation de fil dentaire pour retirer les bactéries entre vos gencives, en évitant les saignements.

Autre petit changement très simple qui devrait faire toute la différence pour votre hygiène dentaire : changez de brosse à dents tous les deux à trois mois et privilégiez celles aux poils souples. Faites-vous également faire un détartrage régulier chez votre dentiste et si vous fumez, veillez à diminuer, ou arrêter si vos gingivites sont chroniques ou sévères