La formation de tartre sur les dents est un phénomène naturel qui touche aussi bien les adultes que les enfants. Il s’agit d’une plaque de bactérie qui va leur donner une couleur jaunâtre, et sera de plus en plus difficile à enlever à mesure qu’elle s’accumule et durcit. Si pour beaucoup, ce n’est qu’un problème esthétique ou de confort (car en plus de ternir vos dents, le tartre peut vous donner une mauvaise haleine), ce n’est pas quelque chose à prendre à la légère puisqu’il s’agit d’une cause courante d’inflammation de la gencive, et donc de gingivites.

Le détartrage dentaire est donc un soin essentiel, qu’il faut effectuer régulièrement si vous souhaitez que vos dents et vos gencives restent en bonne santé. Pour vous aider à y voir plus clair, cet article vous présentera tout l’intérêt de cette technique de nettoyage de vos dents, mais aussi les différentes méthodes existantes, ainsi que les alternatives naturelles. Vous saurez également comment se déroule une séance de détartrage et à quelle fréquence le faire.

L’importance de faire un détartrage régulièrement

Pour bien comprendre quel est l’intérêt de faire un détartrage, il faut d’abord comprendre ce qu’est le tartre, pourquoi il se forme, et les effets négatifs qu’il peut avoir sur la santé de vos dents.

Pourquoi réaliser un détartrage dentaire régulièrement

Le tartre : définition

Le tartre est le résultat du durcissement de votre plaque dentaire, un film composé de bactéries, mais aussi de salive, qui se forme sur vos dents. Il est assez facile d’éviter qu’il ne se développe, puisqu’il suffit de vous brosser régulièrement les dents (de préférence après chaque repas). Dans le cas contraire, la plaque qui apparaît sur vos dents va progressivement s’infiltrer sous vos gencives, accentuant les risques d’inflammations et de gingivites.

Pourquoi se forme-t-il

Le tartre correspondant à la minéralisation de la plaque dentaire et étant favorisée par la sécrétion de votre salive, il se localise généralement sur vos incisives inférieures (près de la langue). Sa couleur peut aller du blanc au brun, et il peut aller jusqu’à s’étendre sur les parties inter-dentaires de votre bouche, et la surface extérieure de vos dents.

Si beaucoup de personnes sont persuadées que la formation du tartre est dûe à la consommation de tabac, ce n’est en réalité par le cas. Ce dernier va cependant noircir et fragiliser votre gencive et augmenter le risque d’infections parodontales (sous l’action de la nicotine).

Pour trouver les vraies causes de l’apparition et du développement de la plaque dentaire, il faut chercher du côté de vos habitudes alimentaires et votre hygiène bucco-dentaire. Les premiers responsables sont en effet :

  • la consommation d’aliments trop sucrés, gras, acides, ou l’accumulation de micro-organismes entre vos dents
  • un brossage irrégulier de vos dents (en particulier si vous négligez les zones plus difficiles à atteindre, au niveau desquelles va se durcir et s’épaissir la plaque dentaire).

La fréquence à laquelle le tartre va se développer sur vos dents varie d’une personne à l’autre. C’est en partie votre production de salive (qui vous est propre) qui va influer sur le durcissement de la plaque dentaire, puisqu’il s’agit d’un allié naturel vous permettant de lutter contre la prolifération des bactéries.

Les bienfaits du détartrage

Le brossage régulier de vos dents (et l’utilisation d’un jet ou de fil dentaire) vont effectivement limiter la formation de tartre, mais il est néanmoins nécessaire de faire un détartrage régulièrement chez votre dentiste. Les méthodes qu’il va utiliser sont en effet le seul moyen de vous débarrasser à 100 % du tartre qui s’est formé sur vos dents. Si vous ne vous faites pas régulièrement détartrer les dents, vous risquez de plus de rompre la gencive et la racine de vos dents, favorisant la prolifération des bactéries.

De plus, si vous laissez le tartre s’accumuler, vous augmentez les risques de gingivite, qui peut évoluer en parodontite, atteindre l’os de votre dent, et provoquer un déchaussement, voir même sa chute. Un détartrage régulier permet également d’éviter que des caries ne se développent. Pour finir, un détartrage vous permettra également de retrouver des dents plus blanches (surtout pour les fumeurs, et un sourire plus esthétique).

Quelles sont les différentes techniques de détartrage dentaire ?

Avant de vous faire un détartrage, votre dentiste va commencer par contrôler vos gencives, afin de s’assurer que vous ne souffrez pas d’affections parodontales. Il va notamment vérifier la profondeur de vos poches gingivales en se servant d’une curette. Si vous n’avez aucun problème particulier, il pourra procéder à un détartrage classique sur la gencive (ou sus gingival). Les deux principales techniques pour ce faire sont :

  • les ultra son
  • la méthode mécanique à l’aide de curettes parodontales.

Si au contraire il détecte des poches parodontales profondes, il faudra les déloger avant toute chose, car cela indique que le tartre s’est déplacé le long de vos racines dentaires. La technique de détartrage sera sensiblement différente puisqu’elle se fera sous la gencive. Elle est aussi plus compliquée car devra être réalisée sous anesthésie locale afin de pouvoir retirer le tartre qui s’est collé à vos racines avant de réaliser un surfaçage radiculaire (dont l’objectif est de lisser la paroi de la racine afin d’empêcher que le tartre puisse s’y accumuler).

Dans les deux cas, après avoir détartré vos dents, votre chirurgien dentiste va polir vos dents à l’aide d’une polisseuse et d’une pâte spécifique. Cette dernière étape permettra de lisser vos dents et d’effacer les taches de coloration.

Les ultrasons

Parmi les différentes techniques existantes pour détartrer vos dents, celle ayant recours aux ultrasons est certainement la plus courante. Elle présente en effet l’avantage d’être pratiquement indolore (dans la majorité des cas) et de n’avoir presque pas d’effet secondaire.

Votre dentiste va passer un embout métallique émettant des vibrations à haute fréquence à la surface de vos dents afin de décoller le tartre qui s’est accumulé sur vos dents. Il va également projeter en continu de l’eau qui permettra d’éviter que le matériel utilisé ne surchauffe et qui facilitera la suppression du tartre par principe de cavitation. Le tout sera aspiré à l’aide d’une sonde.

Les instruments mécaniques

Votre dentiste peut également avoir recours à une méthode plus simple en détartrant vos dents à l’aide de curettes parodontales, par exemple, pour décoller le tartre en le grattant manuellement.

Les systèmes de type sablage

Dernière solution possible, votre chirurgien peut vous proposer de vous détartrer les dents en projetant de fines particules de carbonates de calcium sur vos dents en se servant d’un petit jet d’eau ainsi que d’une buse. Cette méthode est elle aussi complètement indolore, et plus efficace que le grattage manuel.

Le polissage des dents

Après vous avoir détartré les dents, votre dentiste va vous les polir afin d’adoucir et de finir de nettoyer toute la plaque dentaire qui s’est développée sur vos dents. C’est aussi une étape essentielle pour assainir vos restaurations (comme un plombage, une couronne ou un bridge par exemple). Le polissage de vos dents finira d’éliminer les taches et colorations sur vos dents.

Prix et remboursement

Contrairement à des soins dentaires beaucoup plus invasifs (comme la pose d’une prothèse, ou le traitement d’une infection/inflammation), le détartrage reste relativement accessible puisqu’il ne vous coûtera en moyenne pas plus de 30 euros. Bonne nouvelle, il est également bien pris en charge par la sécurité sociale, à hauteur de 70 %, ce qui vous permettra de ne débourser que 10 euros.

Attention cependant, car votre mutuelle ne vous remboursera en général pas plus de deux détartrages par an (ce qui est largement suffisant pour la plupart des patients). Mais si vous souffrez de problèmes dentaires pouvant favoriser le développement de tartre, il est préférable de choisir une mutuelle de santé qui ne vous imposera pas de tel quota, afin d’éviter que vous n’ayez à payer plein pot pour vos détartrages dentaires.

Les alternatives naturelles

Et si vous êtes particulièrement sujet au tartre, sachez qu’il existe des méthodes naturelles permettant de vous détartrer les dents à la maison. Il s’agit d’alternatives très efficaces, mais qui ne remplaceront pas un détartrage réalisé dans un cabinet dentaire si votre problème de plaque dentaire a atteint un stade critique. Cela reste néanmoins de bonnes solutions préventives et curatives pour de nombreuses personnes.

Le citron

Le citron a une composition naturellement acide qui va lutter contre la plaque dentaire. Combiné au vinaigre blanc, il vous aidera à éliminer le tartre sur vos dents. Pour cela, il vous suffit de mélanger 2 cuillères à café de vinaigre avec le jus de la moitié d’un citron et d’appliquer cette préparation sur vos dents à l’aide d’une brosse. Vous pouvez également réaliser des bains de bouche au citron et au vinaigre une fois par semaine (pas plus, pour ne pas fragiliser l’émail de vos dents).

Le citron pour se détartrer les dents

Le détartrage au bicarbonate de soude

Le bicarbonate de soude est connu pour ses propriétés blanchissantes en matière de ménage, mais il a le même pouvoir sur vos dents. Son potentiel abrasif vous permettra de vous débarrasser de votre plaque dentaire et de lisser votre émail. Il suffit pour cela d’en mélanger un peu dans votre dentifrice et de l’appliquer en brossant vos dents comme vous le feriez habituellement. Répétez une fois par semaine (pas plus). Petit bonus, le bicarbonate de soude permet aussi de prévenir les caries.

L’eau oxygéné

L’eau oxygéné permet elle aussi de blanchir vos dents lorsqu’elle est mélangée à un peu de bicarbonate de soude et appliquée sur vos dents à l’aide de votre brosse. Vous pouvez également la remplacer par de l’eau de mer pour renforcer votre émail de façon naturelle.

Le charbon actif

Cela pourrait vous paraître contre-intuitif, mais le charbon actif est un excellent remède naturel pour retirer votre plaque dentaire et blanchir vos dents. Attention cependant, car il ne sera efficace que s’il est d’origine végétale (c’est à dire obtenu à partir de bois ou de noix de coco). Versez un peu de poudre sur votre brosse à dents et n’oubliez pas de bien rincer votre bouche (et votre évier) après chaque utilisation. Effet garanti !

Les huiles naturelles

Il existe deux huiles d’origine naturelle dont les propriétés ont un effet étonnant sur votre plaque dentaire.

  • La première est l’huile de sésame. Riche en calcium, elle permet de nettoyer vos dents et votre bouche et d’éviter l’apparition d’aphtes et d’infections. Utilisez-la, comme dans la culture indienne, en bain de bouche.
  • L’huile essentielle d’arbre à thé permet également d’assainir votre bouche et de rendre vos dents plus blanches grâce à ses propriétés antibactériennes et antifongiques.

Et entre chaque détartrage ?

La meilleure façon d’empêcher que du tartre ne se forme sur vos dents est d’adopter une hygiène bucco-dentaire irréprochable. Et cela commence par bien vous brosser les dents après chaque repas. Même si cela fera beaucoup pour réduire la fréquence de formation de plaque dentaire, il faut également que vous adoptiez le bon mouvement. Et puisque ce n’est pas chose aisée pour beaucoup d’entre nous, il n’y a pas mieux que d’acheter une brosse à dents électrique (une solution recommandée par de nombreux dentistes).

Pourquoi se faire détartrer les dents

Voyez l’achat d’une brosse à dents comme un bon investissement, qui vous permettra même d’économiser de l’argent en évitant de devoir retourner trop souvent dans votre cabinet dentaire pour vous faire faire un détartrage dentaire. Ces dernières font tout le travail toutes seules grâce à leurs micro-pulsations et leur rotation mécanique. Une bonne façon d’éliminer le tartre, avant qu’il ne devienne trop envahissant !