Notre vie dentaire n’est pas toujours un long fleuve tranquille. Et il est possible qu’après un incident, ou qu’à cause d’une mauvaise hygiène bucco-dentaire, vous ayez besoin de remplacer une dent abîmée ou en mauvaise santé. Si cette dernière a perdu trop de matière, vous n’aurez parfois pas d’autre choix que de poser une couronne dentaire, qui servira à remplacer le vide et à offrir une structure stable et durable à votre prothèse.

Malheureusement, la perspective de se faire poser une couronne dentaire fait grincer (les dents) de nombreux français, un peu découragés par son prix assez élevé. Parce qu’il serait dommage de passer à côté de soins qui peuvent se révéler cruciaux pour votre santé, mais aussi votre confiance en vous (qui commence par un beau sourire), nous vous en disons un peu plus sur les couronnes dentaires, et les meilleurs moyens de faire baisser votre facture.

Différents types de couronnes, de matériaux choisis, détails sur la pose, les prix pratiqués et les démarches à suivre pour vous faire rembourser… Après avoir lu cet article, les couronnes dentaires n’auront plus aucun secret pour vous.

Qu’est-ce qu’une couronne dentaire

Avant de commencer cet article, précision ce qu’est une couronne dentaire, et dans quelle situation elle peut se révéler utile, voir indispensable.

Une couronne dentaire est une prothèse qui va remplacer votre dent naturelle. Cette solution vous sera proposée par votre dentiste :

  • pour protéger une dent abimée (en la recouvrant entièrement, contrairement aux facettes qui se contentent de recouvrir la partie antérieure) ;
  • remplacer une dent endommagée, cassée ou fêlée ;
  • soutenir ou recouvrir une dent obturée dans laquelle il ne reste que très peu de matière saine ;
  • restaurer une dent qui a été dévitalisée (après un traitement de canal, notamment);
  • remplacer une dent mal formée ou décolorée avec le temps, déformée ou obstruée par un plombage ;
  • recouvrir un implant dentaire.

A quoi sert-elle ?

Pour résumer, on peut dire qu’une couronne dentaire permet de renforcer ou d’embellir une dent lorsqu’elle est abimée, cassée ou morte (à la suite d’une carie ou après une dévitalisation). Elle agira donc comme une sorte de capuchon pour recouvrir la dent endommagée, en étant fixée à l’aide de ciment par dessus cette dernière.

Quelle est l'utilité de la couronne ?

Tout l’intérêt de la couronne dentaire est donc de sauver votre dent et d’éviter de l’extraire, en conservant la pulpe (le plus souvent grâce à un traitement de canal). La racine sera toujours utilisable, et servira de support à l’implantation de votre couronne dentaire. La pose d’une couronne peut également se faire à la suite d’un implant, si votre dent était trop endommagée pour être conservée et a donc été extraite. Dans ce cas, l’implant remplacera la racine et servira de support pour votre couronne dentaire.

Faisant partie de la famille des prothèses dentaires fixes partielles (tout comme le bridge ou l’implant dentaire), la couronne présente de nombreux avantages :

  • esthétique : elles permettent d’uniformiser votre sourire et de le rendre plus beau en unifiant la couleur et la forme de vos dents ;
  • fonctionnel : une couronne permettra de renforcer une dent trop faible ou abîmée, et donc de retrouver votre pleine fonction masticatrice. Les couronnes dentaires sont aussi résistantes et durables qu’une dent naturelle, et vous retrouverez généralement une mastication presque normale ;
  • stabilité: les couronnes sont généralement collées (à l’aide de ciment) à votre dent naturelle, et ce de manière définitive. Contrairement aux prothèses amovibles, elles n’ont pas besoin d’être retirées pour être entretenues, et sont donc beaucoup plus stables.

Les différents types de couronnes

Il existe différents types de couronnes dentaires. Les principales sont :

La couronne métallique

Il s’agit du type de couronnes dentaires e plus utilisé, notamment en raison de son prix très abordable et de sa solidité. Néanmoins, la couronne en métal est beaucoup moins esthétique (puisqu’elle ne réplique pas la couleur naturelle de votre dent) et est donc généralement posées sur les dents au fond de votre bouche. Le métal utilisé peut varier, de l’or à l’argent, par exemple.

Les couronnes dentaires céramiques

Plus récentes que les autres modèles, elles sont composées d’une structure en céramique très résistante, elle-même recouverte de céramique imitant parfaitement la teinte naturelle de vos dents. C’est certainement la meilleur couronne dentaire en terme de qualité, mais aussi l’une des plus onéreuses.

La céramique est également un matériau biocompatible, ce qui signifie que ce type de couronne s’intégrera parfaitement dans votre bouche, limitant les risques de rejet.

La couronne céramo-céramique sera par contre déconseillée si vous avez des problèmes d’occlusion (si vos dents du haut et du bas ne sont pas bien alignées) et si vous souffrez de problèmes dentaires plus poussés. La céramique est en effet un peu moins résistante que le métal et peut vite s’abîmer au contact d’autres dents.

La couronne dentaire en résine

Utilisée de manière provisoire pour protéger votre dent en attendant que le prothésiste est finie de concevoir votre couronne définitive, elle est plus poreuse et laisse passer les microbes, ce qui explique qu’il ne faille pas la garder trop longtemps.

La couronne céramo-métallique

Composée d’une coque en métal qui sera recouverte d’un revêtement en céramique (de la même couleur que votre dent naturelle), il s’agit d’une option à la fois esthétique et durable et en tout cas celle offrant le meilleur rapport qualité prix.

La couronne en céramique-zircone

Du zirconium dedans, de la céramique dehors : cette couronne dentaire réplique parfaitement l’aspect naturel de votre dent, ce qui se ressentira malheureusement sur son prix final.

Cette vidéo vous explique la différence entre une couronne céramo-mettalique et une couronne-métallique :

Les désavantages d’une couronne dentaire

Avant de choisir de vous faire poser une couronne, sachez qu’elle présente quelques désavantages, et qu’elles seront parfois déconseillées.

  • Le premier inconvénient est que le rendu final dépendra principalement du matériaux utilisé, ce qui peut rapidement faire grimper l’addition (les matériaux les plus naturels étant aussi les plus chers). La couronne dentaire est donc rarement l’option la plus économique ;
  • Il s’agit également d’un traitement irréversible, puisque votre dent sera meulée afin de laisser suffisamment d’espace pour votre couronne. C’est donc un traitement invasif.
  • Vous ne pourrez pas vous faire poser de couronne dentaire après une carie ou une gingivite, par exemple. Dans ce cas, il sera nécessaire de traiter l’affection dentaire d’abord, avant de passer à la pose d’une couronne.
  • Si vous souffrez de bruxisme (une mauvaise occlusion des dents, ou une tendance à en grincer), votre couronne risque de s’endommager très rapidement, et même d’abîmer vos dents saines.

La pose d’une couronne dentaire

Qu'el est l'intérêt d'une couronne dentaire ?Passons maintenant à la pose de votre couronne dentaire, qui se déroulera généralement en deux temps. Mais avant de présenter le procédé étape par étape, il faut avant tout déterminer quel est le bon moment pour vous faire poser une couronne.

Il est conseillé de vous rendre chez votre dentiste au moins une à deux fois par an pour contrôler la santé de vos dents. Cela permettra à votre praticien de détecter suffisamment tôt une dent abimée qui aurait besoin d’être remplacée, et pour laquelle la pose d’une couronne dentaire serait appropriée.

La première séance

Lors de votre premier rendez-vous avec votr dentiste, ce dernier va commencer par préparer la dent abîmée sur laquelle sera posée la couronne (en effectuant un meulage). Il va pour cela effectuer une empreinte de votre dent avant de poser une couronne temporaire (le plus souvent en résine ou en acrylique).

Ne vous en faites pas, cette couronne temporaire n’est généralement pas très esthétique ni durable, mais elle n’est pas faites pour rester très longtemps dans votre bouche. La pose de cette première couronne se fera généralement sous anesthésie locale afin que votre chirurgien dentiste puis sculpter la dent naturelle et faciliter ainsi la pose de votre prothèse définitive. L’empreinte de la dent à remplacer, mais aussi de celles qui l’entourent sera ensuite envoyées à un prothésiste qui se chargera de concevoir votre couronne dentaire en laboratoire et sur mesure.

Le dentiste et le prothésiste s’assureront ensuite que votre couronne définitive se fondera parfaitement avec votre dentition naturelle. Ils vérifieront notamment sa couleur et sa forme en la comparant aux dents voisines de celle que vous devez remplacer. Si vous avez opté pour une couronne métallique ou céramo-métallique, le prothésiste devra également fabriquer la structure en métal qui sera ensuite recouverte d’une couche de céramique.

La seconde séance

Pourquoi opter pour les couronnes dentaires ?Deux à trois semaines après votre première séance chez le dentiste, ce dernier vous retirera la couronne temporaire et vérifiera que la définitive s’agence parfaitement avec votre dentition naturelle. Si c’est bien le cas, il l’a posera sur votre dent abîmée avec un ciment dentaire, afin de lui redonner son apparence originelle.

La technologie CEREC permet désormais de fabriquer votre couronne dentaire (en porcelaine) en une seule séance à l’aide d’un ordinateur. Cela réduit nettement les coûts liées à la pose, puisqu’elle sera confectionnée directement au cabinet dentaire, et non en laboratoire.

Quel est le prix d’une couronne

Le prix d’une couronne dentaire va dépendre de nombreux facteurs, notamment :

  • la matière utilisée pour confectionner votre couronne dentaire ;
  • la marque de la couronne ;
  • la technique de pose ;
  • la ville/le pays dans lequel vous vous faites opérer ;

Avant toute chose, vous devez savoir qu’il n’est pas réglementé et que votre dentiste peut donc vous proposer le devis qu’il souhaite. Cela entraine des écarts très importants selon les cabinets dentaires (et souvent même les départements) et il est donc important que vous compariez les offres qui vous seront faites afin de bénéficier du meilleur rapport qualité prix possible.

Si certains français peuvent être tentés de se faire soigner en province (l’Ile de France étant la région dans laquelle les tarifs sont les plus élevés), d’autres vont jusqu’à se faire opérer à l’étranger (en particulier si vous devez vous faire poser plus d’une couronne), comme en Hongrie. Ce pays d’Europe de l’Est est en effet devenue une référence, pour la qualité des soins, mais aussi des couronnes qui sont confectionnées avec des matériaux solides et durables.

Pour information, les prix pratiqués en Hongrie sont souvent de 50 à 70 % moins chers qu’en France : comptez à peu près 150 à 200 euros par couronne en Hongrie, et 450 à 900 en France.

Pour éviter que la facture ne soit trop salée, vous pouvez notamment :

  • réfléchir au matériau utilisé : si la dent à remplacer est postérieure, rien ne vous oblige à choisir une couronne dentaire en céramo-céramique, puisqu’elle ne sera pas visible et ne nécessite donc pas d’impératifs esthétiques). Vous avez votre mot à dire, donc ne vous laissez pas convaincre par un dentiste peu scrupuleux, qui voudrait arrondir ses fins de mois à vos dépends ;
  • comparez les devis de plusieurs cabinets dentaires ;
  • réfléchissez à la pertinence de vous faire soigner à l’étranger (en tenant compte des frais de déplacement et d’hébergements) ;
  • choisissez une mutuelle qui prendra bien en charge la pose de couronnes dentaires ;

Peut-on se la faire rembourser ?

Au-delà d’être relativement chère, la couronne dentaire a un autre inconvénients sérieux. Elle est en effet très mal prise en charge par la sécurité sociale, qui ne vous remboursera généralement qu’à 70 % de la base de remboursement. Pour une couronne à 400 euros (à son tarif le plus bas, donc), cela ne représentera que 75,25 euros, ce qui est très peu.

C’est pourquoi il est conseillé (et parfois même nécessaire si vous devez vous en faire poser plusieurs) de compléter ce maigre remboursement par une bonne mutuelle santé, qui vous permettra parfois d’obtenir de 200 à 300 % de cette même base de remboursement.

Soit 215 euros (plus de la moitié de votre couronne). Additionné à l’aide de votre sécurité sociale, cela représente toute de même 290,25 euros en moins sur votre facture finale.

N’oubliez pas que votre couronne aura généralement une longévité pouvant aller de 5 à 20 ans (selon l’entretien que vous allez en faire, mais aussi le matériel utilisé pour confectionner votre prothèse dentaire). Il faut donc prendre en considération les frais futurs que représenteront le remplacement de votre couronne. Ne tardez donc pas trop avant de choisir une bonne mutuelle.

Comment entretenir une couronne dentaire

Comme pour toute prothèse dentaire, la longévité de votre couronne dentaire dépend en grande partie de votre hygiène bucco-dentaire. Même si elle n’est pas particulièrement sujette aux maladies parodontales, ni aux caries, la dent qui se trouve en dessous de votre couronne l’est toujours, et vous devez donc la brosser régulièrement afin d’éviter les risques d’infections.

Pensez donc à vous brosser les dents après chaque repas, utilisez de la soie dentaire, et allez régulièrement voir votre dentiste afin de vérifier que tout va bien et que votre dentition est en parfaite santé !